Explorations à l'Arboretum de Tervuren

Arboretum National et Géographique

5A Sequoia Sempervirens 139

Le Sequoia Sempervirens est un conifère originaire de Californie, appartenant au genre sequoia et à la famille des taxodiacées. Il est appelé Sequoia Sempervirens du fait de la persistance de ses feuilles en hiver.

Le Sequoia Sempervirens est un conifère originaire de Californie, appartenant au genre sequoia et à la famille des taxodiacées. Il est appelé Sequoia Sempervirens du fait de la persistance de ses feuilles en hiver.

Arbre de très grande taille à port conique et à cime arrondie. A l’âge adulte, l’arbre est dépourvu de branches à 1/3 ou voir même la moitié de sa hauteur. Son écorce épaisse et crevassée est rouge orangé et d’une texture souple et fibreuse. Il est plus fin et plus élancé que le Séquoia géant.

Les feuilles persistantes sont disposées sur les rameaux secondaires en deux rangs d’aiguilles aplaties, longues, vertes dessus, blanchâtres dessous. Les feuilles placées sur les rameaux principaux sont des écailles appliquées.

La vitesse de croissance moyenne en hauteur d’un séquoia à feuilles d’if est de 0,8 à 0,9 mètres par an. L’accroissement moyen sur la circonférence est de 5 cm par an.

Sur la pointe des pieds bras tendus en l’air, j’arrive à toucher les branches basses, cela nous indique qu’elles se situent à environs 2,30 mètres du sol. Il se situe juste à côté du Pseudotsuga Menziessi référencé n°135 de cette même zone, voir dernière photo.

Le bois du Séquoia à feuilles d’if est d’excellente qualité, assez léger et esthétique, il résiste bien aux insectes et aux incendies. En raison de sa bonne résistance à la pourriture, il a beaucoup été utilisé aux États-Unis pour les traverses de chemin de fer, il est surtout utilisé en menuiserie.

   

Plaquette d’identification de l’arbre et estimation de sa circonférence

   

Découverte du tronc et de l’arbre en hauteur

   

Inspection de son écorce, autre vue de l’arbre

Le Pseudotsuga Menziessi 135 et le Sequoia Sempervirens 139 l’un à côté de l’autre

Les commentaires sont fermés.