Explorations à l'Arboretum de Tervuren

Arboretum National et Géographique

Zone 1 – Alaska

Coordonnées GPS d’un point de la zone : 50.8033021 4.4929084


Zone A

  • Picea lultzii Little 69
  • Picea Sitchensis 81
  • Pinus Conforta 91
  • Tsuga Heterophylla 156
  • Populus Trichocarpa 373

Zone B

  • Chamaecyparis Nootkatensis 33
  • Picea lultzii Little 69
  • Picea Sitchenses 81 (voir zone A)
  • Pinus Conforta 91
  • Tsuga Heterophylla 156
  • Alnus Rubra 216
  • Populus Trichocarpa 373

Nous nous situons en Alaska plus précisément dans la Côte du Pacifique Nord de l’Alaska. Elle se situe sur la drève mitoyenne (Gemenedreef). En face d’elle la zone 2 Colombie Britannique. Cette zone est très facile à découvrir puisque c’est la première zone depuis le parking principal.

Bien qu’essentiellement composée d’Épicéa de Sitka (Picea Sitchensis), nous y trouvons aussi d’autres espèces que vous découvrirez dans le menu.

L’Alaska est le 49e État des États-Unis, dont la capitale est Juneau et la plus grande ville Anchorage, où habitent environ 40 % de la population de l’État. Avec une superficie totale de 1 717 854 km2, il est l’État le plus étendu et le plus septentrional du pays, mais l’un des moins peuplés, ne comptant que 731 545 habitants en 2019.

Comme Hawaï, l’Alaska est séparé des États-Unis contigus et se situe au nord-ouest du Canada. Bordé par l’océan Arctique au nord et la mer de Béring et l’océan Pacifique au sud, ce territoire est séparé de l’Asie par le détroit de Béring. En outre, ses divisions administratives ne sont pas des comtés mais des boroughs.

Alaska signifie « grande Terre » ou « continent » en aléoute. Cette région, que l’on appelait au xixe siècle l’« Amérique russe », tire son nom d’une longue presqu’île, au nord-ouest du continent américain, à environ 1 000 kilomètres au sud du détroit de Bering, et qui se lie, vers le sud, aux îles Aléoutiennes. Le surnom de l’Alaska est « la dernière frontière » ou « la terre du soleil de minuit ».

Peuplé par des Aléoutes, Inuits (notamment Iñupiat et Yupiks) et peut-être d’autres Amérindiens depuis plusieurs millénaires, le territoire est colonisé par des trappeurs russes à la fin du xviiie siècle. Les ressources de l’Alaska proviennent alors essentiellement du commerce du bois et de la traite des fourrures. Le 30 mars 1867, les États-Unis l’achètent à la Russie pour la somme de 7,2 millions de dollars (environ 120 millions de dollars actuels), et celui-ci adhère à l’Union le 3 janvier 1959. Les secteurs économiques prédominants aujourd’hui sont la pêche, le tourisme, et surtout la production d’hydrocarbures (pétrole, gaz) depuis la découverte de gisements à Prudhoe Bay dans les années 1970.

Le Denali (6 190 mètres d’altitude), point culminant des États-Unis, se trouve dans la chaîne d’Alaska et constitue le cœur du parc national et réserve du Denali.

Le climat y est de type polaire, et la faune caractéristique des milieux froids (grizzli, caribou, orignal, ours blanc).

Les territoires limitrophes sont le territoire du Yukon et la province de Colombie-Britannique au Canada. Le Kraï du Kamtchatka et le district autonome de Tchoukotka en Russie se trouvent à quelques dizaines de kilomètres, de l’autre côté du détroit de Bering.


Zone 2 – Colombie Britannique